Apporteur d’affaire BTP : la clé du succès

Développer mon activité, Guide artisan

Dans l’univers du BTP, un grand nombre d’entreprises travaillent avec des apporteurs d’affaires pour les aider à se développer. Le rôle de ces professionnels du démarchage ? Aider les sociétés à trouver de nouveaux clients ! Mais comment définir le métier d’apporteur d’affaire dans le bâtiment ? Que trouve-t-on dans un contrat d’apporteur d’affaires BTP ? Pourquoi établir ce type de document et comment ? LILM répond à vos questions et vous aide à mieux comprendre les missions de ce professionnel !

Apporteur d’affaire dans le bâtiment : quel rôle, quelles missions ?

L’apporteur d’affaires est un professionnel chargé de mettre en relation des personnes dans le but d’entretenir une relation commerciale. L’idée : aider une société ou un artisan à trouver des clients et à développer son business. Si de nombreux secteurs profitent des prestations de l’apporteur d’affaire, le BTP reste un secteur très prisé pour ce professionnel. Il se rémunère généralement à la commission, grâce à son service de mise en relation. Ce dernier concerne les personnes souhaitant réaliser des travaux et les pros de la construction.

Ainsi, voici les missions du courtier en travaux :

  • Trouver des chantiers pour l’entreprise de BTP – autrement dit, des clients fiables qui évoluent dans ce domaine ;
  • Informer au mieux les professionnels concernant les projets de chantier qui leur sont attribués ;
  • Expliquer clairement aux clients les travaux effectués par la société et ses modalités d’exercice.

L’apporteur d’affaire bâtiment doit offrir une réponse claire aux interrogations des deux parties. L’intérêt et la faisabilité du projet, le budget prévu et les références du client – entre autres – pour le maître d’œuvre. Sans oublier, pour le maître d’ouvrage, la durée estimée des travaux, les prestations effectuées, les prix proposés – notamment.

A la clé ? Une signature de contrat pour débuter une collaboration professionnelle. Par conséquent, l’apporteur d’affaire BTP a deux principales missions. En effet, il doit répondre aux besoins du client – cabinet d’apporteur d’affaires ou indépendant – en dénichant une entreprise adaptée à ses compétences. Mais pas seulement : son rôle est également de permettre à la société ou à l’artisan de travailler sur des projets en accord avec son savoir-faire.

Apporteur d'affaire BTP
Source : Pinterest

Pourquoi travailler avec un apporteur d’affaires ?

Pour une jeune entreprise ou une société qui souhaite augmenter davantage son chiffre d’affaires, l’apporteur d’affaire s’avère le professionnel idéal. Celui-ci, qui se rémunère à la commission lors de la signature du contrat, apporte de nombreux avantages pour le maître d’ouvrage comme pour le maître d’œuvre.

  • Une grande souplesse : nul besoin de recruter un commercial interne ni de prévoir un budget mensuel pour le rémunérer ;
  • La délégation d’une tâche parfois pénible avec le travail de mise en relation effectué par l’apporteur d’affaire BTP ;
  • Un sacré gain de temps, avec l’absence de prospection de votre part et, dès lors, une perte d’argent évitée pour des recherches parfois infructueuses.

Aussi, passer par un courtier en travaux agrandit le réseau professionnel. En effet, ce type d’expert permet de diffuser le nom d’une société dans le bâtiment et de mettre en avant son savoir-faire. Il devient l’ambassadeur de l’entreprise avec d’excellentes connaissances dans le domaine de cette dernière. Une solution peu onéreuse qui peut rapporter gros ! De cette façon, faire confiance à un apporteur d’affaire dans les travaux du bâtiment ou en menuiserie devient intéressant.

Comment trouver un professionnel sérieux ?

On l’a bien compris, l’apporteur d’affaires menuiserie ou autre spécialité devient une véritable plus-value pour votre commerce. Toutefois, comment être certain(e) de tomber sur un courtier de confiance et sérieux ? La crainte de chaque artisan, TPE, PME ou grande société est de travailler avec une personne malintentionnée, peu apte à s’adonner scrupuleusement à sa tâche.

Concrètement, comment devenir un bon apporteur d’affaire dans le BTP ?

En acquérant de l’expérience !

Mais comment cumuler cette dernière ?

En général, ce professionnel débute auprès de son propre réseau et en s’inscrivant à un programme d’apporteur d’affaire par exemple. L’objectif : créer petit à petit un portefeuille clients et une liste d’entreprises du BTP – tout en renforçant ses compétences dans ce domaine. Le rôle d’intermédiaire s’affirme, les missions augmentent et la création d’un statut autoentrepreneur (ou autre forme juridique) devient indispensable.

Les qualités de l’apporteur d’affaire

L’expert de la mise en relation entre les spécialistes du bâtiment et les clients doit réunir plusieurs atouts :

  • Bien connaître la réalité du marché dans l’univers du bâtiment ;
  • Être à l’écoute et bien comprendre les besoins de l’entreprise (ou de l’artisan) et du client ;
  • Posséder d’excellentes connaissances dans le secteur dans lequel il travaille ;
  • Offrir une grande flexibilité aux sociétés.

Grâce à ses compétences, l’apporteur d’affaire BTP, en Ile-de-France ou dans n’importe quelle région, peut aider à développer le chiffre d’affaires d’un artisan, d’une PME ou d’une grande structure. Toutefois, il n’est pas toujours évident de dénicher la perle rare pour bien réaliser ce travail… Alors, comment contacter le spécialiste de vos rêves ?

Apporteur d'affaire menuiserie
Source : Pinterest

Plateforme Internet / site apporteur d’affaire, cabinet d’apporteur d’affaires ou indépendant ?

Il existe de nombreuses méthodes pour trouver un partenaire de confiance, apte à développer le chiffre d’affaires. Evidemment, le réseau reste le premier canal d’apport d’affaires : entourage professionnel, famille, amis, conjoint, ils connaissent potentiellement des personnes intéressées. Le risque ? Ne pas être rémunéré(e) à la commission mais effectuer un échange de services. Dans ce cas, il est judicieux de se tourner vers d’autres solutions pour évoluer en tant qu’apporteur d’affaire BTP.

Les plateformes de mise en relation

Le choix de la plateforme de mise en relation s’avère judicieux pour trouver rapidement un professionnel rigoureux. Le but de cet outil ? Vous permettre de contacter en quelques clics un expert qui répond à vos besoins. S’il existe des sites classiques comme Travaux.com, notre plateforme LILM sert également à bénéficier des services d’un prestataire honnête et qualifié. Véritable apporteur d’affaires dans la menuiserie notamment, notre service vous permet de profiter de nombreux avantages :

  • La valorisation de l’artisanat local ;
  • Une sélection des meilleurs artisans pour la création de mobilier sur-mesure ;
  • Des professionnels à votre écoute pour chaque projet ;
  • Un gain de temps avec l’envoi de devis sous 2 à 4 jours.

Dans ce cas, vous êtes certain(e) de joindre un artisan sûr et chevronné.

Les sites d’apporteur d’affaires

Certains sites facilitent la prospection commerciale. Ainsi, il est possible de voir les offres des personnes qui apportent une affaire et les recherches de clients/acquéreurs/investisseurs des entreprises. Cette technique apporte certains intérêts, notamment :

  • Un service rapide pour se développer, grâce à la diffusion des offres commerciales ;
  • Une simplicité d’utilisation en décrivant juste les besoins / les opportunités détectées ;
  • De la visibilité en ligne en se faisant connaître sur la plateforme.

Améliorer la fluidité dans les affaires, c’est l’objectif de ce type de site !

Le cabinet d’apporteur d’affaires

Si vous êtes à la recherche d’un apporteur d’affaire bâtiment en Ile-de-France ou dans une autre région, il existe également des cabinets spécialisés. Leur but : accompagner les apporteurs d’affaire BTP pour trouver des entreprises en quête de pros aguerris. Ces structures rassemblent différents entrepreneurs et mettent en avant leurs compétences. Un bon moyen de relayer ensuite les propositions aux entreprises !

Le pourcentage de commission

La rémunération de l’apporteur d’affaires se présente sous la forme d’une commission. Il existe deux types de rémunération sur commission.

La commission sur devis signé

Cette dernière s’exprime en pourcentage du montant total du devis, généralement entre 8 et 20% du tarif HT proposé (parfois jusqu’à 30% !). Toutefois, ce pourcentage évolue selon le type de projet, la zone géographique et la négociation engagée entre le courtier en travaux et l’entreprise (ou l’artisan). Dans le cas où la prestation n’est pas réalisée et en l’absence de contrat, l’apporteur d’affaire bâtiment n’obtient aucune rémunération.

La commission fixe

La commission en forfait peut également être proposée par les entreprises. Le principe ? L’apporteur d’affaires perçoit une somme fixe selon le nombre de mises en relation mensuelles réalisées. Si le professionnel n’apporte parfois pas de contrat, le forfait peut toutefois être rentabilisé au bout de deux contrats signés.

A savoir : Ce type de professionnel n’engage pas sa responsabilité vis-à-vis du client ou de l’entreprise. Dans ce cas, un contrat d’apporteur d’affaire devient essentiel pour obliger ce professionnel à respecter ses engagements concernant la stratégie de vente validée avec la société.

Le contrat d’apporteur d’affaires dans le bâtiment

Comme exposé précédemment, le métier d’apporteur d’affaire BTP ne possède pas de cadre légal. Par conséquent, s’il y a litige, le recours en justice n’existe pas (ou très peu). Le contrat d’apporteur d’affaires dans le bâtiment devient donc LE document indispensable à signer entre deux parties. Pratique, il les oblige à respecter leurs engagements sous peine de sanctions. Le contrat doit comporter certaines mentions obligatoires pour être légal :

  • Le nom, la raison sociale et l’adresse de chaque partie (téléphone et mail compris) ;
  • Le statut et la forme juridique des signataires ;
  • Le domaine d’activité concerné ;
  • La date de début et la durée de la mission ;
  • Les prestations réalisées par la société ou l’artisan ;
  • Les types de chantiers ou de clients à trouver pour l’entreprise ;
  • Le détail de la mission ;
  • La rémunération proposée (si pourcentage, le noter) ;
  • Une clause d’exclusivité si besoin.

Des modèles de contrats d’apporteur d’affaires existent sur Internet. Il suffit de l’adapter à la situation et de relire attentivement ce document avant toute signature. L’astuce : il s’agit de bien détailler le contrat et être le plus précis possible pour éviter un éventuel différend. De cette façon, vous vous assurez de travailler avec un courtier en travaux efficace et bienveillant (et inversement). Un investissement rapidement rentabilisé grâce au gain de temps et aux nouveaux contrats signés !

Un conseil : parler longuement avec le professionnel choisi. N’hésitez pas à poser de nombreuses questions en insérant des termes techniques, liés au domaine d’activité. Un bon moyen de savoir s’il connaît bien le secteur !

Contrat apporteur d'affaire
Source : Pinterest

Comment mettre en place un contrat d’apporteur d’affaire avec un artisan ?

Pour assurer une relation de confiance et éviter tout conflit, place au contrat d’apporteur d’affaire BTP ! Concrètement, comment le mettre en place ? En général, il fait l’objet d’un écrit sous seing privé. Tout d’abord, il s’agit de connaître les modalités du contrat entre les deux parties et de se mettre d’accord sur les conditions établies. On se penche surtout sur le type d’apport d’affaires à assurer et les conditions de rémunération.

Un conseil : mieux vaut faire appel à un avocat avant de signer le document. Il est même judicieux de laisser l’avocat rédiger la totalité du contrat. Ce dernier, une fois lu et approuvé par l’entreprise et le courtier en travaux, doit être paraphé et signé par ces derniers. Puis, chacun reçoit au moins un exemplaire. Une fois le contrat signé, l’apporteur d’affaire BTP s’engage à :

  • Respecter la réputation et l’image de marque de la société et ses produits/services ;
  • Ne pas agir pour le compte de l’entreprise ou de l’artisan (pas de signature de contrat en son nom) ;
  • Garantir la confidentialité des termes des contrats.

L’entreprise ou l’artisan, de son côté, doit également respecter certains éléments :

  • Donner l’ensemble des informations et des documents utiles pour le travail du courtier en travaux ;
  • Renseigner le professionnel concernant l’évolution des négociations avec les prospects trouvés ;
  • Payer les commissions dues à l’apporteur d’affaire dans le bâtiment ;
  • Garantir le respect des normes en vigueur des produits et/ou services.

Enfin, il est possible de mettre fin au contrat signé avec l’apporteur d’affaire travaux et bâtiment. Deux cas possibles :

  • Contrat à durée déterminée : La mission s’arrête au terme du contrat ou d’un commun accord. Si une clause de tacite reconduction est présente, la mission est reconduite – même durée sauf en cas de dénonciation avant le terme par une des deux parties.
  • Contrat à durée indéterminée : Entreprise ou apporteur d’affaire BTP peut demander la rupture du contrat unilatéralement – dans ce cas, il s’agit d’imposer au préalable les conditions.

Notre plateforme LILM vous met en relation avec des menuisiers ou des ébénistes de confiance. L’objectif : répondre à vos besoins dans le domaine du BTP, des travaux ou de l’aménagement intérieur !