Le stockage du bois est une étape très importante à respecter avant de l’utiliser. Vous le savez, le bois est vivant, il bouge ; et ce, plus ou moins selon les paramètres d’hygrométrie et de température qu’il subit pendant son stockage. Si on ne respecte pas les temps de séchage ni les précautions de stockage du bois de menuiserie, les panneaux ont de grandes chances de se déformer. Nous vous avons déjà parlé du séchage du bois et les différentes méthodes possibles ; nous parlerons ici des précautions à prendre pour le stockage du bois et comment ranger son bois menuiserie. 

stockage du bois
Stockage artistique (et irréaliste !) du bois ©İpek Aydoğdu

Donner du temps au bois pour s’acclimater

Vous avez sûrement reçu des panneaux de bois massif à stocker avant de passer à la fabrication de meubles. Si tout va bien, vous les avez reçus bien plats. Pour les garder ainsi, il va falloir en premier lieu donner un peu de temps au bois pour s’acclimater à votre atelier. Il n’est pas forcément là question de température de pièce, mais plutôt de taux d’humidité (a.k.a. l’hygrométrie). Attendez plusieurs jours au mieux ; soyez patients !

Astuce de pro : s’il s’agit de planches de bois en botte pour un parquet massif par exemple, mieux vaut réserver les lames de bois dans la pièce où le parquet sera monté, pendant 10 à 15 jours. Ne les sortez même pas de leur emballage pendant cette période.

Précautions de stockage du bois

Bien sûr, en attendant que le bois s’acclimate, vous n’allez pas l’entasser au hasard dans un coin. Voici les précautions à prendre afin qu’il ne se déforme pas : 

  • L’air de votre pièce doit être propre et sec pour votre stockage de bois brut, de bois menuiserie ou encore de bois charpente. Maintenez un taux d’humidité (toujours l’hygrométrie) entre 40 et 60%. Attention, nous parlons bien du taux d’humidité contenu dans l’air de la pièce et non à l’intérieur du bois. Trop d’humidité dans votre atelier provoquerait une dilatation des fibres du bois et donc un recourbement du panneau. Bien sûr, cela dépendra également de l’essence de bois, à savoir que du teck résistera mieux que du chêne à l’humidité.
  • Gardez la température de la pièce à 15°C minimum, jusqu’à 22-24°C. Quand vous allez travailler le bois, il ne faut pas qu’il subisse un choc de température. C’est à ce moment-là que les fibres du bois pourraient se rétracter, entraînant une incurvation du panneau. L’idéal est ainsi de conserver une température ambiante modérée, sans variation aucune.
  • Enfin, évitez de poser les panneaux de bois à même le sol. Surélevez-le avec des tasseaux, et maintenez de l’espace entre les panneaux, dans l’idéal autour de 40 cm. Le but est que l’air puisse circuler librement autour du bois. Et donc, logiquement, pas de bâche non plus qui recouvre le bois. 
Stockage du bois
Stockage d’une bille de bois – Photo ©Sarah Worth

Si malgré vos précautions, le bois se déforme

Ne paniquez pas si cela arrive, car ce n’est pas irréversible, au contraire. 

Il n’est pas forcément évident de contrôler l’hygrométrie et plus généralement la qualité de l’air de l’endroit de stockage. Alors, il est possible que le bois bouge et se déforme. Dans ce cas-là, quand vous vous en rendez compte, retournez simplement le panneau. Gardez les mêmes conditions de stockage évoquées précédemment et patientez le temps que le panneau de bois retrouve sa forme d’origine avec l’inversion du phénomène que vous aurez provoquée.