Comment bien aménager sa cuisine d’été en bois ?

Agencement et aménagement, Cuisine et salle de bain, Guide d'achat

Une maison, un jardin, du beau temps régulièrement… Pourquoi ne pas cuisiner dehors ? Profiter d’un espace où préparer de bons plats à servir sur la terrasse, le bonheur ! Matériaux, emplacement, styles, équipements, ustensiles… Ne laissez rien au hasard ! Alors, LILM vos guide pour parfaire l’aménagement de votre cuisine d’été en bois.

Cuisine d’été en bois : quelle taille et emplacement ?

Avant de faire construire sa cuisine d’été avec piscine (le rêve !), il est primordial de s’intéresser à sa superficie et son emplacement. En effet, il serait dommage d’obtenir un mini espace pour préparer à manger – alors que le jardin est immense ! Il est aussi important de prendre en compte le lieu où la cuisine sera installée. Véritable pièce supplémentaire de la maison, elle permet aux petits et aux grands de profiter davantage de l’extérieur. Alors, quels éléments sont à identifier en premier lieu ?

La superficie

Votre cuisine doit profiter d’une surface suffisante pour déambuler sans peine et préparer une bonne ratatouille sans gêne. Pour cela, préférez aménager un espace d’au moins 10 m². Vous pourrez y placer évier, plan de travail, barbecue et plancha sans vous maudire d’avoir restreint l’espace. Pratique pour cuisiner à plusieurs sans se marcher dessus !

L’emplacement

Une fois la superficie déterminée, pensez à l’endroit où sera placée la cuisine d’été en bois (ou autre matériau). En réalité, il s’agit de la raccorder aisément à l’eau et à l’électricité, sans faire traîner des kilomètres de tuyaux à travers le jardin. La terrasse est déjà abritée ? Parfait ! Si l’espace est suffisant pour installer l’ensemble du matériel, c’est le bon choix pour une cuisine d’été sous pergola. Car vous pouvez facilement mettre vos équipements à l’abri de la pluie, du vent et du rayonnement solaire. Enfin, évitez de positionner la cuisine d’extérieur près de la piscine – s’il y en a une. L’électricité et l’eau ne faisant pas bon ménage, mieux vaut écarter tout risque d’accident.

Une fois ces critères définis, place au choix du matériau principal de cette pièce supplémentaire. Il ne s’agit pas d’opter pour n’importe quel bois : chaque essence possède des qualités, compatibles ou non avec le plein air.

cuisine d'été en bois
Source : Pinterest

Matériaux : le choix du bois

A la fois chaleureux et chic, le bois trouve parfaitement sa place dans une cuisine d’été extérieure, couverte ou non. Mais toutes les essences ne se placent pas dehors : mieux vaut donc être vigilant. En outre, il faut aussi privilégier des espèces de bois qui résiste à la chaleur de la cuisson et à l’eau. Voici un petit récapitulatif des matériaux envisageables et accessibles pour votre cuisine d’été en bois :

  • Bambou : Solide et peu onéreux (en moyenne 30 euros le m²), il est idéal pour le sol de la cuisine d’été. Ce bois exotique supporte très bien l’humidité.
  • Sapin : Outre son aspect décoratif à Noël, le sapin est un bois parfait pour une installation extérieure. Effectivement, il résiste parfaitement au froid et aux intempéries. Sans compter sa couleur claire, très agréable ! Tarif : entre 30 et 50 euros le m².
  • Chêne : Connu pour sa robustesse et sa résistance à l’humidité, ce type de bois s’intègre très bien dans un environnement ouvert. Pour le cabanon de la cuisine d’été ou les meubles, il reste une valeur sûre. Comptez environ 80€ le m2.
  • Pin Douglas : Esthétique, résistant au temps et à l’eau, ce bois est vraiment intéressant pour un aménagement extérieur. Il faut prévoir aux alentours de 50€ le m2 environ.
  • Mélèze : Et si vous optiez pour une belle essence durable ? Le mélèze et son brun clair feront sensation pour votre cuisine d’été, sous pergola ou tonnelle par exemple. Il faut envisager un budget entre 30 et 40 euros le m².

En parlant de pergola, la toiture s’avère pertinente pour protéger votre cuisine d’extérieur en bois. Zoom sur les différentes toitures possibles dans la suite de l’article.

Toiture : comment couvrir la cuisine d’extérieur ?

Pour une cuisine d’été extérieure couverte, il est primordial de se tourner vers un abri de qualité. Ainsi, même s’il pleut, vous pourrez concocter des bons plats pour vos convives. Pas d’excuse pour un barbecue entre amis ou en famille, quel que soit le temps ! Vous pouvez alors opter pour une pergola. Il en existe plusieurs types :

  • Démontable, sous forme de store ou de tonnelle ;
  • Adossée (toit rattaché à la paroi de la maison ou marquise, surtout esthétique) ;
  • Autoportée, sans avoir besoin de support (tonnelle, gazebo, gloriette…) ;
  • Bioclimatique pour réguler température, degré d’humidité et luminosité à l’aide des lames orientables sur le toit.

Concernant votre cuisine d’été en bois, il faut trouver un modèle en parfaite adéquation avec l’ambiance de l’espace. Tout en supportant les aléas climatiques ! Car la toiture se trouve en première ligne pour la pluie, le rayonnement solaire, le vent, la grêle et parfois, la neige. Par conséquent, votre cuisine d’été sous pergola doit être bien protégée. Les essences de bois possibles pour le toit :

  • Chêne, châtaignier, robinier, pour leur grande résistance et leur belle longévité ;
  • Frêne, hêtre, mélèze, douglas, selon le type d’exposition (ils requièrent toutefois un traitement autoclave) ;
  • Résineux, cependant ils peuvent nécessiter un traitement autoclave ou doivent être recouverts d’un produit pour les protéger ;
  • Bois exotiques comme le bambou, pour son excellent rapport qualité/prix.

Vous pouvez même privilégier un cabanon pour la cuisine d’été. Pratique, vous profitez d’un véritable cocon pour faire cuire vos mets !

cuisine d'été sous pergola
Source : Pinterest
cuisine d'été type pool house
Source : Pinterest

Zoom sur le plan de travail d’une cuisine d’été en bois

Pour une cuisine d’été en bois ou intérieure, le plan de travail doit coupler deux principales qualités : résistance et facilité d’entretien. Surtout, il doit supporter la pluie, le gel, les UV, le vent ! Si la cuisine est protégée par une toiture, c’est l’idéal. Il est alors intéressant de se tourner vers un plan de travail en bois traité. Deux types de traitement préventifs doivent être appliqués dessus :

  • Un traitement avant l’installation du plan de travail (sur l’endroit, l’envers, et les chants) ;
  • Un autre, de fond cette fois-ci, une fois le plan de travail posé.

Mieux vaut prévoir également un entretien, une fois par an environ. Au programme : léger ponçage et application d’un nouveau fond dur.

Oui, mais comment choisir concrètement le plan de travail pour la cuisine d’extérieur ?

  • Un plan de travail en bois massif, assez épais (38 millimètres minimum) ;
  • Une essence de bois robuste et traitée hydrofuge ;
  • Le choix d’essences adaptées comme le frêne, le bambou, le chêne ou le hêtre ;
  • Une protection avec des produits spécifiques : résine spéciale bois, vernis ;
  • Un entretien régulier avec de l’huile de lin.

Ces recommandations permettent de conserver un plan de travail en bois stable et pratique. Non traité ni entretenu, il risque de se déformer au fur et à mesure.

D’autres matériaux s’avèrent également intéressant pour cet élément de cuisine d’été extérieure, couverte de préférence. En effet, vous pouvez également préférer l’inox, le béton ou la pierre pour créer un espace agréable pour cuisiner. Ces matériaux supportent facilement le froid, la chaleur, la pluie ou les rayons du soleil. De bonnes alternatives pour profiter d’une cuisine d’été sous pergola, à l’ombre du soleil, avec le chant des oiseaux…

cuisine extérieure en acier et bois
Source : Pinterest

Quel matériau pour l’évier ?

L’évier d’extérieur est destiné à subir les intempéries mais pas seulement. Il va être le support de grandes tablées estivales avec le nettoyage de la grille de barbecue, le branchement au tuyau d’arrosage… Alors, résistance et durabilité sont de mise pour le bac et la robinetterie ! Pour choisir le bon équipement de la cuisine d’été en bois, il s’agit d’abord de faire le point :

  • Nombre de cuves ?
  • Forme (carrée, ronde, rectangulaire, d’angle) ?
  • Elément fixe ou mobile ?
  • Matériau (pierre, inox, résine…) ?

Il existe ainsi plusieurs modèles disponibles : à accrocher (au mur de la maison, raccordement direct à l’eau), à encastrer dans un plan de travail, à poser sur un meuble ou sur un plan de travail. Maintenant, zoom sur les trois principaux matériaux pour l’évier à placer dehors.

  • Inox : Esthétique et résistance sont les maitres-mots de ce matériau. Apprécié par les professionnels de la cuisine, il offre une durabilité à toute épreuve et son entretien facile est un vrai plus !
  • Pierre : Le grès et le marbre sont des pierres naturelles solides. Toutefois, on les déconseille dans les régions sujettes au gel. La pierre reconstituée devient une excellente alternative : moins chère et plus résistante, tout en apportant une touche d’authenticité.
  • Béton : Envie d’un aspect un peu vintage dans votre cuisine d’extérieur en bois ? Le béton, mélange de ciment, sable et gravier, allie robustesse et touche décorative. Un bon matériau pour l’extérieur !

Mieux vaut éviter certains matériaux pour l’évier de votre cuisine extérieure. On zappe le plastique, la céramique et le cuivre par exemple.

cuisine d'été en béton ciré
Source : Pinterest

Les équipements d’une cuisine d’extérieur

Un petit cabanon pour la cuisine d’été, le charme dans votre jardin ! Oui, mais pas seulement : il est temps d’équiper cet espace pour préparer de délicieux plats – et de rendre votre cuisine fonctionnelle. Dans ce cadre, voici les équipements à mettre en place :

Le barbecue

Incontestablement la star de votre cuisine d’été, qu’elle soit en bois ou autre matériau ! Il permet notamment de faire griller de la viande, des légumes mais aussi du fromage – la gourmandise dans le jardin. Un accessoire parfait pour des journées au soleil, entre amis et en famille. On le choisit selon ses besoins :

  • Electrique pour les petits espaces ;
  • A gaz pour une cuisson modulable ;
  • A charbon, l’indémodable, apportant un bon petit goût fumé aux aliments.

La plancha

Son avantage principal ? Saisir viandes, poissons, légumes grâce à sa température très élevée. A la fin de la cuisson, les aliments mêlent croustillant (à l’extérieur) et moelleux (à l’intérieur). On apprécie ce mode de cuisson très sain, qui permet de conserver les saveurs et les bienfaits nutritionnels des légumes et viandes.

Le four à pizza

Appréciable les soirs d’été, la pizza fait également sensation sur la table. Imaginez : une cuisine d’été sous pergola, la piscine à proximité, et une délicieuse pizza bien chaude dans l’assiette. Le four à bois, électrique ou à gaz, est choisi en fonction de la configuration de la cuisine. Avec son thermostat haute capacité (environ 400°C, quand un four classique chauffe à 250°C), retrouvez le croustillant et la saveur des pizzas de restaurateurs italiens.

Plaque à induction d’extérieur, friteuse, frigo et four à convection sont également les bienvenus dans la cuisine d’été en bois ! Pensez aux modules de rangement, portes et tiroirs encastrables pour tout ranger sans peine, à proximité.

cuisine d'été en bois et carrelage
Source : Pinterest

Les réglementations d’une cuisine d’été en bois

Une cuisine d’été extérieure, couverte ou non, ne s’installe pas en un claquement de doigts. En réalité, il est indispensable de prendre en compte certaines règlementations.

Tout d’abord, il faut prendre en compte le PLU en vigueur dans le lieu d’habitation et les règles de permis de construire. Surtout si vous prévoyez d’installer une grande cuisine d’extérieur en bois ! Si la surface dépasse les 20 m², vous devez impérativement déposer un permis de construire à la mairie avant tout travaux.

Ensuite, une fois la demande effectuée et validée, vous pouvez envisager l’aménagement de la cuisine d’été sous pergola ou non. Et il faut penser aux éléments suivants.

Raccordement en eau

La cuisine s’installe de préférence à proximité d’une arrivée d’eau. Concernant les évacuations, les canalisations doivent nécessairement être enterrées.

Electricité

Qu’il s’agisse du four, du frigo ou de la friteuse, un détail important : le respect de la réglementation en vigueur (norme NF C15-100). Les câbles d’alimentation, quant à eux, s’enterrent à 60 centimètres de profondeur environ. Enfin, on privilégie des prises étanches et à clapets pour les protéger davantage.

Envie d’une cuisine d’été en bois, avec un style industriel ou vintage ? LILM vous met en contact avec des artisans qualifiés, aptes à vous aider pour votre projet ! Alors si vous souhaitez une cuisine d’été avec piscine à côté, faites de votre rêve une réalité. A vous les réunions agréables avec les proches, autour d’un délicieux barbecue !


Trouvez un artisan pour votre projet