Utilisée depuis quelques centaines d’années, l’huile de lin térébenthine, extraite des graines de sa fleur bleue, est idéale pour la protection et l’entretien des bois intérieurs comme extérieurs.

huile de lin
© Kemet Care

Les bienfaits de l’huile de lin térébenthine

Mélangée à l’essence de térébenthine, l’huile de lin nourrit le bois en profondeur tout en lui procurant une protection souple, imperméable et résistante, et ce, tout en apportant brillance au bois. En effet, l’essence de térébenthine est une huile essentielle de résineux très efficace utilisée par les artistes peintres.
Facile d’emploi, économique et écologique, ce mélange est l’un des produits de finition les plus utilisés au monde. Il a pour qualités de ne pas être filmogène et de laisser le bois respirer, contrairement au vernis. De plus, cette huile est résistante à l’usure et pénètre le bois en profondeur. Ainsi, sa finition satinée laisse une couleur caramel au bois. 

table à manger en bois massif protégée par de l'huile de lin térébenthine
© Pinterest

Pour quel type de bois ? 

Idéale pour la protection et l’entretien des bois intérieurs comme extérieurs, elle s’applique sur toutes les essences de bois, hormis les bois exotiques. Cette huile est utilisable sur les lambris, les moulures, les poutres. Mais également sur les meubles, les escaliers ou encore les plans de travail. On peut également l’appliquer sur les planchers avec un entretien particulier tous les six mois.

Contrairement aux vitrificateurs, qui  dégagent des composés toxiques et empêchent le bois de respirer, l’huile de lin, extraite des graines de lin écrasées et pressées à froid, a l’avantage d’être peu onéreuse et largement diffusée. Malgré qu’elle sèche très lentement au contact de l’oxygène, la mélanger à un siccatif peut redonner vie à votre plus vieux plancher, même mal entretenu.

Contre toute attente, l’huile de lin est également un excellent élément pour votre sol carrelé. En effet, elle permet d’entretenir votre carrelage tout en le faisant briller grâce à une première couche. Puis la deuxième avec de l’essence de térébenthine permet de renforcer sa protection.

escaliers en bois protégés par de l'huile de lin térébenthine
© Pinterest


Pour les bois extérieurs, il est préférable d’y ajouter un filtre UV ou des pigments protecteurs afin d’éviter qu’elle noircisse au contact du soleil et de l’humidité. Il est également recommandé de traiter le bois avec une protection contre les insectes et les champignons.
Enfin, il est conseillé de colorer le bois afin d’empêcher le grisonnement provoqué par les rayons UV. 
Cette huile ne peut s’appliquer sur un bois peint ou vernis car ces éléments empêcheraient la pénétration de celle-ci. Dans ce cas, il est nécessaire de décaper le bois et le poncer avant toute première couche d’huile de lin. De manière à assurer une bonne imprégnation.

Au prix de 124€, vous pouvez retrouver tout un pack spécial parquet sur Oléo Bois.

Comment utiliser l’huile de lin ?

Il existe différentes sortes d’huile de lin : 
– Il y a l’huile de lin crue ; 
– L’huile de lin bouillie / cuite ;
– L’huile de lin cuite polymérisée. 
Si la plus utilisée est la cuite, elles ont chacune leurs caractéristiques à prendre en compte selon vos besoins. 
En effet, si elles s’appliquent toutes de la même manière, c’est-à-dire par fines couches, la différence entre ces produits réside dans la facilité d’application et le temps de séchage.

L’huile crue est la plus difficile à appliquer de par sa fluidité et possède le temps de séchage le plus long. Quant à l’huile de lin cuite sous vide à haute température, elle contient des siccatifs. Ces derniers sont des desséchants toxiques qui la rendent plus visqueuse et diminuent considérablement le temps de séchage. Enfin, l’huile de lin polymérisée, ou doublement bouillie et cuite à l’abri de l’air, s’utilise pour plus de brillant, de dureté et de résistance à l’eau. 

Mélangée à l’essence de térébenthine, elle n’aide pas l’huile de lin à sécher mais permet de la diluer pour une meilleure pénétration. Contrairement aux substances siccatives, l’essence de térébenthine est non toxique. Mais également facile d’utilisation et économique. Ce solvant est fréquemment associé à l’huile de lin afin de la fluidifier pour une protection et un traitement du bois. Avant d’appliquer le mélange, il faut s’assurer que le support soit propre, sec et dégraissé.

plan de travail protégé par de l'huile de lin térébenthine
© Pinterest

L’huile de lin pour plan de travail et plateau de table

Souvent utilisés pour les plans de travail, le chêne, le bambou et l’érable sont des essences qui figurent parmi les plus plébiscités de par leur résistance. Néanmoins, même s’ils sont de qualité supérieure, leur entretien reste indispensable. Pour cela, l’huile naturelle est considérée comme l’une des meilleures pour l’entretien du bois. Et notamment l’huile de lin, qui est un produit sain et écologique. Mélangée à l’essence de térébenthine, elle a tout le même effet, mais attention de ne pas l’inhaler.

Après avoir étalée l’huile, passez un chiffon propre qui permettre d’accélérer le processus et retirer l’excédent d’huile. Pas question de sauter l’étape qui assure un résultat sans fausse note et évitera d’obtenir des zones irrégulières et collantes aux extrémités du plan. Après séchage, votre plan de travail en bois est prêt pour accueillir vos plus belles recettes !

Vous pouvez vous en procurer sur Oléo Bois pour une trentaine d’euros.

plan de travail en bois protégé par de l'huile de lin
© Billie blanket

Quel temps de séchage ? 

Tout d’abord, pour chaque façon d’utiliser l’huile de lin, il est primordial de retirer l’excédent pour un bon séchage. Le temps de séchage varie en fonction du bois et du degré d’humidité. Pour l’huile de lin crue, le temps de séchage peut varier de trois jours à plusieurs semaines. Concernant la version cuite, elle met bien moins de temps grâce à ses siccatifs, mais elle reste la plus chimique. 

L’étape principale pour un bon séchage quelle que soit l’huile utilisée, est le retrait d’excédent entre chaque couche.

Une fois la dernière couche complètement sèche, on pourra effectuer un léger polissage à la main, ce qui accentuera le fini satiné et sera très agréable au toucher.

table basse en bois protégée par de l'huile de lin
© Archzine

Cette huile est donc une excellente alternative au vernis et autres substances chimiques pour tous les artisans qui souhaitent utiliser un produit naturel. Cependant, il est primordial de connaître ces quelques astuces avant son utilisation pour éviter les mauvaises surprises et profiter de tous ses avantages.