Technique peu connue par le grand public, le raku du japonais raku-yaki 楽焼 est une technique de cuisson. Cette technique fut utilisée auparavant lors de la cérémonie du thé où le rituel était étroitement lié à la philosophie Zen. En effet, on émaillait et on cuisait son bol avant de boire son thé, un rite particulier.

Aujourd’hui la technique est toujours utilisée dans les arts de la table pour la création de poterie allant du bol simple à la coupe de fruits lais aussi pour des sculptures la plus complexe. La limite de l’utilisation du raku n’a pas de limite!

Les étapes du raku:

En premier lieu intervient le tournage, le moulage ou bien le sculptage d’un objet en terre. Pour pouvoir résister aux chocs thermiques ou aux simples chocs, les potiers ajoutent parfois de la chamotte ou du sable.

Blandine Destouches Rossa en train de sculpter une pièce unique

Survient ensuite le séchage de la poterie. Elle doit sécher lentement pendant une période qui s’étend entre plusieurs jours ou plusieurs semaines suivant la taille, l’épaisseur et la météo environnante.

Des pièces en cours de séchage chez Sylvie Santo Raspaud

La première cuisson permet de sécher l’humidité qui aurait pu rester lors du séchage à l’air libre. Pour la cuisson du raku, la température doit être appliquée lentement pour atteindre une température comprise entre 800°C et 850°C.

Zoom sur le four de Sylvie

L’émaillage

Après avoir séché l’objet, on le recouvre d’une ou plusieurs couches différentes d’émail avec l’aide d’un pinceau ou par trempage. L’émail du raku est composé de céruse, du minium, de la silice, du kaolin, du borax. De nombreux matériaux utilisés proviennent de la poterie classique. Pour la couleur, il est possible de colorer en ajoutant des oxydes pour un teint différent.

L’émaillage donne un éclat à l’objet de Tristan Philippe

Une nouvelle cuisson intervient, la cuisson de l’émaillage. Elle dépend des caractéristiques des matériaux utilisés précédemment, généralement le temps de cuisson s’étend entre 1 heure et 2 heures entre 820°C et 980°C.

L’enfumage est l’avant dernière étape de fabrication. On extrait la poterie cuite avec son émail parvenu à température et on ajoute de la paille ou de la sciure pour obtenir l’enfumage. Les résultats se distinguent en fonction du combustible utilisé.

Zoom sur un enfumage de Blandine Destouches

Le nettoyage ou le résultat d’un travail de patience

Pour découvrir le travail finit, un nettoyage fin est conseillé afin d’enlever tous les dépôts de carbone provoqué par l’étape précédente.

Un magnifique travail d’émail sur ce vase sgraffito

Vous en savez désormais plus sur cette technique méconnue du grand public, le raku n’a plus de secret pour vous ! Découvrez notre sélection :

Le singe penseur d’Alain 195€ / VOIR

Sculpture Méditation

Sculpture de Blandine800€ / VOIR

Vase Abyssale

Vase Abyssale de Sylvie860€ / VOIR