D’où vient le Shou-sugi-ban ?

Bien que cette technique soit à la mode depuis peu, il faut savoir que le bois brûlé ne date pas d’aujourd’hui. En effet, cette méthode, également appelée Shou-sugi-ban ou encore Yaki Sugi, est une technique ancestrale d’origine japonaise apparue au 18ème siècle. À l’origine elle était utilisée afin de protéger les habitations nippones lors de tempêtes ou pluies torrentielles. C’est seulement depuis quelques années que des pays comme le Canada ou les pays scandinaves remettent cette technique au goût du jour. Alors intéressé ? C’est parti, on vous explique tout ! 😉

Différentes planches de bois brûlé

Bois brûlé, en quoi ça consiste ?

Comme son nom l’indique, elle consiste à protéger de façon naturelle le bois par la carbonisation. En brûlant les planches de bois en surface, on fait apparaître une pellicule de bois carbonisé. Cette couche apporte une protection optimale du bois. Elle va notamment le protéger des insectes comme les termites, des champignons, de l’humidité, des rayons UV et aussi incroyable que cela puisse paraître, du feu ! C’est traditionnellement le cèdre que l’on protège de cette façon mais toutes les essences de bois de pin se prêtent parfaitement à cette méthode. Cette technique apporte des nuances de noirs mats ou brillants, et peut même donner une seconde vie aussi bien à du mobilier intérieur qu’extérieur. Aujourd’hui, c’est plus son esthétique qui nous attire que ses vertus. Malgré tout, ce bois est vraiment économique car on n’a presque plus besoin de le traiter par la suite, et écologique, car pas besoin de produit chimique ! 

Planche de bois brûlé

Comment est-il fabriqué ?

La méthode ancestrale

La méthode traditionnelle est celle qui était utilisé au Japon il y a plusieurs milliers d’années maintenant. Elle consiste à rassembler trois planches de bois pour former un triangle. L’artisan va ensuite allumer le feu au centre de ces planches. Celles-ci formant une cheminée, l’oxygène va pouvoir circuler librement et ainsi accentuer la combustion. Une fois ces étapes réalisées, il faut mouiller le bois pour arrêter la combustion puis le frotter à l’aide d’une brosse pour enlever les impuretés.

Etapes de fabrication traditionnelle du bois brûlé

Des méthodes dérivées : plus simples à reproduire chez soi

Dans un premier temps, il est possible de tout simplement brûler les planches au chalumeau. Sinon, une deuxième méthode : vous pouvez également placer les planches de bois sur un lit de braises. Une combustion de 10 à 20 minutes sera nécessaire pour brûler la planche et obtenir un noir profond (environ 5 mm de combustion). Ensuite, comme pour la première méthode, il faut brosser dans le sens du grain de la planche afin d’enlever tout résidu de cendres, rincer à l’eau, sécher le bois, puis appliquer une huile de lin pour parfaire la finition.

Bois brûlé au chalumeau

Comment l’entretenir ?

Ce traitement du bois un peu spécial, peut paraître long, cependant il est entièrement naturel et durable. Pour les éléments sujets aux caprices de la nature, par exemple le bardage de votre maison, il est conseillé de traiter à nouveau le bois tous les 10 ou 15 ans, il faudra donc renouveler l’étape concernant la finition à l’huile de lin.

Intérieur de restaurant en bois brûlé

Dans quel contexte l’utiliser ?

En extérieur

Le bois brûlé, comme on a pu le voir précédemment, est une technique qui rend votre bois pratiquement indestructible. Son utilisation en extérieur ne pose donc aucun souci. Pour ce qui est du bardage, vous pouvez l’adopter en total look sur toute la façade de votre maison. Ou bien vous pouvez également le mettre à mi-hauteur, en fonction de vos envies. Et rien ne vous empêche également de l’utiliser comme revêtement pour votre terrasse !

Maison avec façade bardage en bois brûlé

En intérieur

Traditionnellement utilisé à l’extérieur on retrouve désormais aussi le bois brûlé dans notre déco intérieure. Que ce soit pour habiller un pan de mur en l’associant à du carrelage dans une cuisine par exemple. Ou pour mettre en valeur l’aspect chaleureux et contemporain d’une pièce en la recouvrant totalement, laissez libre cours à votre imagination ! Sachez également que vous pouvez l’utiliser en petite touche juste avec du mobilier, pour plus de subtilité.

Cuisine en carrelage et bois brûlé

Utilisé partout dans le monde

Les architectes, designers et artistes se sont emparés de cette technique aux variations infinies. On brûle et on gratte plus ou moins les planches à notre guise ce qui permet d’obtenir toute une gamme de noirs. Cette technique anoblit les matériaux et fascine par les noirs profonds qu’elle suscite, tour à tour mats ou brillants.

Voilà, maintenant que vous savez tout du bois brûlé, vous devriez avoir désormais pas mal d’idées. Que ce soit pour protéger votre bois ou pour donner une seconde vie à votre mobilier. Si vous avez une question, n’hésitez pas, nous sommes là pour y répondre ! Et si vous avez aimé découvrir le Shou-Sugi-Ban, vous aimerez certainement aussi notre article sur le weden, un matériau incroyable ! Ainsi que notre focus sur le bois.