Quand on vous dit mosaïque, vous pensez au carrelage d’une douche à l’italienne ou à la faïence d’un fond de piscine ? Aujourd’hui, la mosaïque contemporaine est très loin de se limiter à ça et on vous propose de découvrir un aperçu de ses applications ! Et avant, pour comprendre cet art, on va tenter de résumer 6 000 ans d’histoire en quelques lignes (et sans vous ennuyer).

Tout d’abord, il faut savoir que la mosaïque est l’art qui consiste à assembler de petits morceaux de matériaux divers préalablement découpés sur une surface de plâtre ou de ciment pour former des motifs et des ornements. Ces fragments qu’on appelle des tesselles sont très variés : céramique, marbre, brique, verre, émaux, or, pierres précieuses.

L’histoire de la mosaïque en bref

La mosaïque a plus de 6 000 ans d’histoire et si cet art a été quelque peu oublié durant plusieurs siècles (à la Renaissance), elle refait son apparition au XXème siècle avec des artistes comme Gaudi, Klimt ou Facchina.

C’est en Irak (Mésopotamie) qu’est née la mosaïque, il y a près de 6 000 ans. A cet époque, les fragments sont principalement en céramique colorée. Les grecs font évoluer cet art et inventent la découpe des blocs de marbres en tesselles. Ils introduisent les mosaïques bi-colores (noire et blanche) qui ornent les sols des temples. Mais ce sont les Romains qui développent et diffusent la mosaïque dans tout l’Empire. A cette époque, elle gagne en finesse et on voit apparaître plus de détails, plus de couleurs.

Sous l’Empire Byzantin, la mosaïque évolue encore et devient plus précieuse, avec l’utilisation du verre notamment. De manière générale, l’art byzantin est une synthèse stylistique de l’art grec et de l’art romain avec une thématique chrétienne. Et c’est justement l’avènement du Christianisme qui amène la mosaïque à revêtir, non plus seulement les sols, mais désormais les murs et les plafonds. Les scènes religieuses qui étaient alors majoritairement des fresques sont réalisées en mosaïque, comme cette célèbre mosaïque de Ravenne du 6ème siècle. (Voir photo)

La mosaïque contemporaine conserve les fondements de la mosaïque antique et elle a su évoluer grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux comme le verre, la faïence, le miroir… De nouvelles techniques ont vu le jour au niveau de la pose, de l’assemblage des tesselles (les opus). Ce sont toutes ces nouveautés qui ont permis de diversifier énormément l’art de la mosaïque.

Quelques mosaïques célèbres

Les applications de la mosaïque

Aujourd’hui, la mosaïque prend des formes très variées et devient un élément de décoration pour l’intérieur et l’extérieur. On la retrouve dans les cuisines et les salles de bains sous forme de crédence, de frise ou même de dessins.
Elle habille des miroirs, des sculptures, des tableaux mais aussi des objets du quotidien comme des tables, des assises et des luminaires. Elle habille (toujours) des sols à l’extérieur.

Vous l’aurez compris, la liste est encore longue, car la seule limite est la créativité ! Voici quelques photos de réalisations qui illustrent bien la diversité des applications en mosaïque.

Réalisations de Sandrine Daubrège, Delphine Deltombe, Viviane Wolff, M comme Mosaïque. 

Chez LILM, on aime la mosaïque

Des artisans d’art, de la créativité, des pièces uniques ou en série limitée, toutes les conditions sont réunies pour qu’on vous propose des mosaïstes talentueux sur LILM ! Qu’elle est une orientation décorative ou artistique, nous sélectionnons des pièces pour les amateurs d’art et de beaux objets. D’ailleurs, on vous parlait de Viviane Wolff, mosaïste d’art sur Annecy, dans un article du blog. Ses créations seront bientôt sur LILM !