upcycling de luminaire fait à partir de vieux moules à gâteaux
Un luminaire original fait à partir de vieux moules à gâteaux. © Optireno

Lavoisier disait « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » et il se pourrait bien que cet adage puisse devenir le slogan de l’upcycling. Mais ce mouvement, également appelé dans sa version française « surcyclage », késako ?

Qu’est-ce que l’upcycling ?

Phénomène tendance de plus en plus présent aux 4 coins de la planète, le mouvement upcycling est en train de se démocratiser. Pour quelles raisons ? Encore mieux que le classique et connu de tous recyclage qui consiste à faire du neuf avec du vieux, le concept du surcyclage, lui, va bien au-delà. En effet, car il souhaite faire du BEAU avec du vieux ! Le préfixe « up » suggère une élévation du produit originel, le sortant alors de sa visée purement fonctionnelle afin de lui apporter une plus-value, bien souvent esthétique. En réalité, l’upcycling consiste tout simplement à se réapproprier de vieux objets ou matériaux dont on n’a plus l’usage, dans le but de les transformer en un nouvel objet pour faire évoluer leur style ou leur fonctionnalité plutôt que de les mettre à la poubelle. La notion de création est très présente dans cette tendance.

Mobilier upcycling pour enfants fait à partir de jouets
Mobilier pour enfants fait à partir de jouets. © Ecobirdy

L’upcycling en 3 mots :

Environnemental : il s’inscrit dans une logique éco-responsable car il s’agit de ne pas jeter des choses qui sont en fait encore utiles et de créer à partir de matériaux déjà existants. On réduit donc le nombre de déchet et on produit du neuf avec moins de consommation de ressources.

Economique : un bon moyen de faire des économies en fabriquant soi-même de nouveaux objets à partir de ses propres déchets.

Tendance : un superbe moyen de laisser parler sa créativité. Avec un peu d’imagination les possibilités sont infinies !

Quelles sont ses origines ?

Terme utilisé pour la toute première fois en 1994 par Reiner Plitz (ingénieur allemand), il va être popularisé une bonne dizaine d’années plus tard par le livre Cradle to Cradle : remaking the way we make things de William Mcdonouch en 2002. Cette démarche est née naturellement dans les pays en voie de développement où l’accès aux biens de consommation était assez limité et où la collecte des déchets est quasi inexistante. Mais aujourd’hui c’est une tendance qui gagne petit à petit le monde entier, qui voit en elle une source d’inspiration majeure.

Qui upcycle et quoi ?

Pneu upcyclé pour une nouvelle vie de pouf
© Vosges matin

Bonne nouvelle : tout le monde peut upcycler ! On retrouve d’ailleurs ce mouvement éco responsable dans de nombreux domaines, notamment la mode et le mobilier. Quelques exemples de projets upcycling : transformer une palette usagée pour en faire un table à manger, transformer un vieux pneu en pouf, une longue robe vintage en un pantalon à pinces, etc. Certains ébénistes utilisent même leurs chutes de bois pour fabriquer d’autres projets de mobilier. C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Et les artisans LILM dans tout ça ?

LILM s’engage dans la protection de l’environnement et prône une consommation plus responsable du mobilier. Cet engagement passe par une collaboration avec des artisans ayant le même état d’esprit. « Nous croyons que chaque ressource est un cadeau et que son utilisation devrait toujours être optimisée. » Telle est la philosophie de Bruno et Christian, artisans LILM. Ensemble ils ont créé leur atelier dans lequel ils ne se servent que de bois recyclé afin de transformer ce que nous considérons comme déchets en ressources. Leur objectif est de collecter le maximum de bois auprès des industriels locaux (Annecy) et de lui donner une nouvelle vie en le transformant en mobilier eco-conçu et design. Une superbe solution écologique avec qui on est fière de collaborer !