Lasure, vernis, vitrificateur… Il en existe des produits pour protéger le bois, le plus dur est de choisir ! Pour commencer, il faut avoir en tête que ces produits ont tous les 3 pour objectifs de protéger, de décorer mais aussi de traiter le bois plus ou moins en fonction de leur application. C’est donc parti pour un point sur chacun de ces produits afin que vous puissiez adapter leur utilisation à votre travail au quotidien.

La lasure

lasure à bois
© Mon magasin général

Protection qui crée un film très léger sur le bois, la lasure a l’avantage de garder son aspect brut et naturel si c’est ce que vous recherchez.

La lasure possède de nombreux avantages. Très simple d’utilisation elle s’applique après un léger ponçage afin de faciliter son accroche et a la particularité de ne pas s’écailler. Elle conserve également l’aspect naturel du bois aussi bien visuellement qu’au toucher. En effet, le bois gardera son aspect poreux et vous sentirez encore bien la matière brute sous vos doigts. Pour un fini naturel il existe donc des lasures transparentes à appliquer en une seule couche. Mais la lasure peut également être teintée pour donner une couleur différente au bois. Pour une finition plus travaillée, si vous souhaitez dénaturer un peu l’aspect du bois, d’autres lasures plus pigmentées existent : lasures opaques, lasures semi-mates ou encore lasures satinées. Selon l’effet que vous souhaitez donner au bois il est possible d’appliquer la lasure en 1, 2 voire 3 couches.

Petit inconvénient, elle nécessite d’être repassée régulièrement. On vous conseille au moins 1 passage par an, afin que le bois reste protégé au maximum. Cependant il existe des lasures avec une durée de vie plus longue. Pour les projets qui vont subir un passage répété, tel qu’un parquet ou des escaliers, il sera préférable de choisir une protection de bois plus couvrante et durable.

Quelle marque de lasure choisir ?

Découvrez notre sélection de 3 lasures performantes et reconnues pour leur qualité :

lasure zambotto

La lasure cirée à l’eau pour bois intérieur et extérieur de Zambotto Vernici

  • Peinture acrylique avec d’excellentes propriétés d’imprégnation, de coloration et de protection du bois.
  • Bonne mouillabilité et adhérence, contient des filtres UVA-UVB, bonne résistance à l’eau.
  • Ne s’effrite pas au fil du temps, mais s’imprègne et se consume. Hydrofuge et effet naturel et doux au toucher.
lasure bois satinée

La lasure 5 ans – KALITT

  • 2 en 1 : application directe, sans sous-couche.
  • Microporeux : imperméabilise le bois tout en le laissant respirer.
  • Imperméable : effet perlant.
  • Résistance aux UV et aux intempéries.
  • Lessivable.

lasure bois kalitt

La lasure Lasure bois intérieur et extérieur haute résistance White Spirit 

  • Lasure semi pelliculaire pour coloration et protection du bois.
  • Protège et décore le bois en respectant son veinage naturel.
  • Aspect satin-ciré.
  • Hydrofuge, imperméabilise le bois.

Le vernis

vernis à bois
© Blog BUT

A base de résine, le vernis contrairement à sa cousine la lasure, forme une couche imperméable et une protection très longue durée.

Contrairement à la lasure, si vous appréciez le bois naturel le vernis va faire perdre son aspect naturel à ce dernier et vous obtiendrez une finition lisse et brillante, il n’est donc pas idéal pour conserver une texture brute. Cependant son aspect peut être plus ou moins brillant selon le produit choisi. Le vernis agit comme une protection pour le bois afin de le garder en bon état pendant très longtemps. En effet, le rendu imperméable du vernis forme une barrière pour protéger au mieux le bois contre l’humidité et l’air. De plus, l’entretien du bois vernis est également très facile et il ne se tachera pas.

Attention cependant il n’est pas forcément conseillé pour une application au sol : escalier ou parquet par exemple. Le vernis n’est pas très résistant aux chocs et donc aux passages répétés. De plus, il peut être très glissant.

La grande question : faut-il diluer le vernis, et comment ?

D’une manière générale les vernis prêts à l’emploi ont une texture particulièrement épaisse qui semble difficile à appliquer. Cependant est-il conseillé de diluer le vernis, et avec quoi ?

Tout cela va dépendre évidemment du type de vernis. D’une manière générale, les vernis à base de résines acryliques (ou à l’eau), sont prêts à l’emploi que ce soit pour un usage au pinceau ou au rouleau. Bien que l’apparence du vernis soit épaisse contrairement à celle de l’huile ou de la lasure, il ne nécessite pas d’être dilué. En effet, ils possèdent une propriété particulière qui leur permet d’être “auto-lissant”. C’est-à-dire que la surface va se lisser toute seule en effaçant au fur et à mesure les possibles traces d’application. On dit alors que le vernis est thixotrope. Ce type de vernis est plutôt grand public et peut être utilisé par tout le monde sans grande difficulté ! Cependant, il faut veiller à ce que la température soit autour des 20 degrés.

Les vernis qui ont besoin d’être dilués sont les bi-composants, ce sont des vernis professionnels. Mais pas d’inquiétude, le taux de dilution est indiqué dans les fiches techniques ainsi que la quantité de catalyseur à utiliser. D’ailleurs cette quantité peut varier très légèrement en fonction de la température pour éviter une polymérisation trop rapide s’il fait trop chaud ou trop lente s’il fait frais.

Si vous le souhaitez, on a déniché une petite vidéo astuce pour réussir votre vernis à tous les coups ! On a également trouvé cette technique d’artisan pour diluer le vernis en 3 couches sur le blog L’air du bois :

  • 1ère couche 70% d’eau pour 30% de vernis
  • 2ème couche 50%-50%
  • 3ème couche 30% d’eau – 70% de vernis

Quelle marque de vernis choisir ?

Découvrez notre sélection de 3 vernis performants à l’efficacité prouvée :

vernis v33

Le vernis Brillant V33 – Technologie céramique

  • Protection renforcée contre les rayures, résistant aux taches et chocs.
  • Facilité d’application du vernis : sans décapage, texture gélifiée, anti-gouttes, rendu parfait, séchage rapide et absence d’odeur gênante.
  • Apporte une coloration au bois et un aspect brillant de haute qualité.

vernis louis XIII

Les vernis de la marque Louis XIII – Intérieur et extérieur

  • Facile à appliquer, le Vernis Louis XIII sèche rapidement. Très belle finition.
  • Résiste aux rayures, à l’eau, aux boissons alcoolisées et aux rayons ultra-violets.
  • S’applique en 1 ou 2 couches selon l’épaisseur désirée à la brosse (pinceau) ou au pistolet.
vernis gel blanchon

Le vernis Gel Bois Ciré de Blanchon

  • Le vernis professionnel gel bois ciré permet le vernissage des boiseries verticales difficiles d’accès (plafonds, poutres, lambris…)
  • Sans odeur, ses résines spéciales aqua-polyuréthanes thixotropantes présentent le produit sous forme de gel qui se fluidifiera sous l’action du pinceau.
  • Magnifique aspect bois ciré.

Le vitrificateur

Si on devait retenir le produit le plus protecteur parmi les 3 étudiés jusqu’à maintenant ce serait sans aucun doute le vitrificateur !

Pas très éloigné de son cousin le vernis, le vitrificateur est en effet le plus résistant aux chocs et aux autres petits aléas de la vie. A sa base de vernis s’ajoutent des durcisseurs qui vont lui permettre cette grande résistance. Contrairement à la lasure ou au vernis, le vitrificateur est une très bonne solution pour les escaliers ou les parquets car il résiste parfaitement aux nombreux passages. Il est également très simple à poser : si votre bois n’est pas brut il suffira de le poncer correctement avant de passer une couche de vitrificateur. Il a une durée de vie d’une dizaine d’années.

De plus, point extrêmement positif pour LILM, il existe un vitrificateur en phase aqueuse qui est respectueux de l’environnement et sans odeur ! Il existe également d’autres vitrificateurs, notamment celui avec durcisseur incorporé ainsi que celui avec durcisseur à ajouter avant l’application.

Quelle marque de vitrificateur choisir ?

Découvrez notre sélection de 3 vitrificateurs performants et à l’efficacité prouvée :

vitrificateur syntilor

Vitrificateur Ultra résistant SYNTILOR

  • Pour tous types de bois, dépose un film protecteur.
  • Produit made in France.
  • Résiste aux chocs, taches et rayures.
  • Résiste aux passages répétés.
vitrificateur blanchon

 Vitrificateur Blanchon Environnement Ultra Mat

  • Nouvelle formule biosourcée : 79% de matières premières renouvelables.
  • Haute résistance aux passages répétés, ne glisse pas, sans odeur
  • Met en valeur le naturel de toutes les essences de bois
  • Écolabel Européen Eu Ecolabel: FR/044/011
vitrificateur v33

Vitrificateur passages extrêmes V33

  • La technologie céramique renforce les performances du vitrificateur V33.
  • Très haute protection contre les agressions du quotidien.
  • Révèle la beauté du bois et le protège pour longtemps.

Et l’huile à bois dans tout ça ?

huile à bois
© Amazon

On avait évoqué les bienfaits de l’huile de lin sur le mobilier en bois dans un précédent article. Mais qu’en est-il des huiles à bois en général ?

L’huile est un produit constitué de particules extrêmement fines qui lui permettent de bien pénétrer et nourrir en profondeur le bois. L’huile possède également de nombreux avantages : elle nourri parfaitement le bois tout en conservant son aspect naturel, elle accentue même son veinage ! De plus, elle nécessite un entretien simple et régulier et imperméabilise tous les bois. Attention cependant à garder à l’esprit qu’une huile incolore peut malgré tout assombrir le bois.

Que penser de l’huile de finition Rubio ?

palette huile de finition Rubio
© Rubio

L’huile de finition Rubio déchaîne les passions dans le milieu des artisans : certains ne jurent que par elle, d’autres la trouvent bien trop cher pour le résultat final. Mais alors qui croire ?

Même si la tester par vous-même serait la meilleure solution pour vous faire votre avis, voici quelques éléments qui vous permettront de peser le pour et le contre. Pour commencer, elle permet un gain de temps non négligeable. En effet, sa mise en œuvre nécessite que très peu d’espace car le produit sèche très rapidement ce qui est plutôt un bon point. D’ailleurs cette huile semble avoir de nombreux aspects positifs ! Nul besoin d’utiliser beaucoup de produit pour une finition mono-couche parfaite et les coloris tiennent très bien dans le temps, d’autant plus avec le métallisant. Bien qu’il soit possible de l’appliquer directement, on vous conseille de l’appliquer avec le préparateur qui va permettre à l’huile Rubio de s’imprégner parfaitement. Après application n’oubliez pas de passer un chiffon sec afin de retirer les excès.

Si on devait lui trouver quelques inconvénients, ce serait tout d’abord son coût qui peut atteindre pas loin de 100€ pour certains produits. Cela la rend donc assez onéreuse mais pour la plupart des artisans le jeu en vaut la chandelle. Deuxième inconvénient : la finition est très belle mais très peu adaptée aux contextes salissants car elle se tache facilement…

Si vous n’étiez encore adepte d’aucun de ces produits en particulier, on espère avoir pu vous éclairer ! Et pour les fans inconditionnels de lasure, de vernis, de vitrificateur ou encore d’huile on vous aura peut être donné envie de tester quelque chose de nouveau ! En tout cas ces 4 produits, malgré leur utilisation différente, ont tous un rôle protecteur pour le bois.
Alors, plutôt huile, lasure, vernis ou vitrificateur ?