Assemblage tenon-mortaise ou vis ? Pour assembler vos réalisations en bois, vous pouvez avoir recours à plusieurs solutions. Ces dernières dépendent de nombreux facteurs, tels que le meuble que vous souhaitez créer, sa résistance, son esthétique, son utilisation …
Les plus utilisés étant l’assemblage tenon-mortaise et le classique système de visserie, je vais donc vous parler aujourd’hui de leurs avantages ainsi que de leurs inconvénients.

outils anciens pour assemblage tenon mortaise Atelier artisan
© Unsplash

L’assemblage tenon-mortaise 

Existant depuis la nuit des temps et utilisé depuis des siècles, l’assemblage tenon-mortaise est une méthode qui consiste à venir encastrer le tenon, partie mâle, dans l’autre pièce, la mortaise. En effet, cet assemblage de pièces de bois utilisé en menuiserie et en charpente, permet de réunir deux éléments en bois. Ces deux pièces de bois vont être travaillées pour que l’une s’emboite dans l’autre. Et pour cela, la partie taillée en tenon doit se terminer par une sorte de languette en forme de parallélépipède. Et dans l’autre, on va creuser une entaille, la mortaise, de même dimension que le tenon. 

Schéma tenon-mortaise
© Constructions bois

Très résistant, l’assemblage tenon-mortaise est utilisé depuis des siècles et est très apprécié grâce à sa polyvalence.
En effet, il existe différents types d’assemblages tenon mortaise : 

  • Le tenon-mortaise traversant ou passant : cette variante est utilisée lorsque le tenon ressort de l’autre côté de la mortaise.
  • Le tenon et mortaise double : appelé ainsi s’il y a deux tenons et deux mortaises.
  • Le tenon mortaise borgne : ce-dernier est l’un des premiers assemblages étudiés dans le cadre de l’apprentissage du bois. Il requiert une précision importante car la mortaise n’est pas débouchante. Il est donc important lors de son exécution de contrôler régulièrement la profondeur de la mortaise à l’aide d’un réglet.
Schéma tenon-mortaise borgne
© astuces-pratiques.fr
  • Le faux tenon mortaise : dans cet assemblage, une pièce de bois indépendante, en forme de parallélépipède, s’enfonce dans deux mortaises
  • Le tenon mortaise débouchant : il est le plus courant et est habituellement utilisé dans la menuiserie classique pour la fabrication de portes ou de fenêtres. Il est utilisé lorsque la résistance est un facteur plus important que l’esthétique.
Schéma tenon-mortaise débouchant
© astuces-pratiques.fr

Avantages :

L’assemblage à tenon mortaise est un assemblage traditionnel capable d’être utilisé pour toutes réalisations en bois. En effet, sa technique apporte de nombreux avantages grâce à la rigidité de la construction et la facilité de montage et démontage. Ainsi, toute réparation devient possible.
De ce fait, ce type d’assemblage fait partie des plus solides et des plus fiables, étant donné qu’il peut se passer d’éléments de fixation (vis, clous, chevilles…).

Inconvénients :

Néanmoins, cette technique d’assemblage a tout de même ses inconvénients. En effet, ce procédé fragilise le bois, provoquant des risques de cassure au ras des arasements (pour le tenon) et l’éclatement d’une joue (pour la mortaise).
De plus, cet assemblage peut être jugé difficile à réaliser. En effet, la forme de la partie tenon doit être identique à la mortaise. Il est donc primordial d’être habile avec une scie sur la partie tenon. Et avec un bédane et un ciseau à bois pour travailler et ajuster la mortaise. 
Enfin, pour les ouvrages se trouvant en extérieur, l’assemblage en tenon mortaise est défendu. Effectivement, la pluie peut s’infiltrer au niveau de la mortaise, stagner et risquer alors de provoquer la moisissure du bois. Et de cette manière, fragiliser la structure. Ainsi, pour les ouvrages en extérieur (pergola, terrasse …), il est préférable d’opter pour un autre type d’assemblage. Telles que des vis, des tiges filetées…

Atelier artisan système de visserie
© Unsplash

L’assemblage par système de visserie 

Utilisées depuis le milieu du XIXe siècle, les vis existent aujourd’hui sous un grand nombre de tailles et de formes. Celles-ci possèdent toutes un filetage plus ou moins complexe et une tête dotée pour la plupart d’une empreinte qui conditionne le couple de serrage. De l’union de ces trois éléments dépendent le type d’assemblage et les performances obtenues.


Il existe une multitude de types de vis ayant chacune une utilisation précise. Il est donc important avant utilisation de vérifier pour quel matériau on souhaite utiliser cet assemblage. Mais aussi l’épaisseur et la résistance du support. D’une manière générale, plus une vis est de grand diamètre, plus sa résistance à l’arrachement et au cisaillement est grande. De même pour sa longueur, la plus longue résiste à une force plus importante.

Système de visserie sur le bois
© Unsplash

Avantages :

Le système de visserie a pour avantage d’avoir une usure réduite, contrairement à l’assemblage tenon-mortaise. De plus, ce type d’assemblage est étanche et résiste à l’humidité grâce à ses risques de fissures du bois plus moindre.
Enfin, c’est un assemblage facile et connu de tous qui ne demande pas de technique particulière.

Variante de vis pour assemblage tenon mortaise
© Système d

Inconvénients :

Malgré sa longue durée de vie, le sytème de visserie n’offrira qu’une faible résistance à vos réalisations. En effet, les clous et vis ne servent généralement qu’à renforcer un assemblage.
De plus, ce type d’assemblage ne convient pas à tous les matériaux. Par exemple, afin d’éviter que la vis tourne dans son logement sans serrer, il est recommandé de n’utiliser aucune matière lubrifiante dans les bois tels que le peuplier, le sapin et autres essences tendres. Cependant, pour les essences dures, tels que le chêne, par exemple, il est nécessaire de graisser pour éviter que la vis ne cède au niveau de la naissance du filet ou de la tête.

Enfin, la vis présente plusieurs risques tels que tourner dans le vide ou encore se rompre à différents endroits. C’est pour cela qu’il est important de prendre en compte la nature et le type de bois de votre création afin d’adapter le type de visserie. Car notez que le laiton est un métal bien moins résistant que l’acier doux et a donc davantage de chances de se casser à la naissance du filet. Quant aux vis en Duralumin, elles sont encore plus fragiles.
Si vous avez du mal à faire votre choix, voici un article sur “Comment choisir ses vis” qui vous aidera sûrement !

les outils pour assemblage tenon mortaise
© Unsplash

Alors, assemblage tenon-mortaise ou vis ?
De nombreux critères sont à prendre en compte pour faire votre choix. Et surtout, il en existe plein d’autres encore !