Le label FSC est une certification présente sur les produits finis en bois, ou bien sur facture. Vous l’avez peut-être rencontré sur une ramette de papier, ou apposé sur la facture d’un meuble en bois que vous avez acheté.

Qu’est-ce que le label FSC ?

L’acronyme FSC tient pour Forest Stewardship Council, qu’on pourrait traduire par Conseil de bonne gestion des forêts. Le FSC est une association à but non lucrative qui a été créée en 1993, au Canada. Elle vient en réponse à la déforestation mondiale et a pour but de protéger toutes les forêts. De caractère indépendant, elle est composée de membres concernés par une gestion plus responsable des forêts, comme notamment :

  • Organismes écologiques et humanitaires comme WWF et Greenpeace
  • Propriétaires de domaines forestiers
  • Industriels du secteur bois / papier
  • Entreprises de la grande distribution (Carrefour)

La volonté du FSC est de couvrir trois volets : l’aspect écologique, l’aspect social et l’aspect économique d’une forêt. Ainsi, l’exploitation d’une forêt doit être à la fois respectueuse de l’environnement, bénéfique pour la population locale et bénéfique pour l’exploitant, ceci à long terme.

Le label FSC est donc une réglementation et un contrôle de dix principes et 70 critères, depuis l’origine du bois utilisé jusqu’à la distribution, en passant par la fabrication. À noter :

Ce n’est pas le FSC qui délivre directement les certificats FSC, mais des organismes indépendants accrédités.

Aussi, un certificat FSC est valable pendant cinq ans, avec une surveillance annuelle du bon respect des critères de certification.

Il existe trois types de labels FSC.

label FSC 3

source : fsc.org

1.FSC 100% : ce label signifie que 100% des fibres de bois utilisées proviennent de forêts certifiées FSC.

2.FSC recyclé : ce label signifie que 100% des fibres de bois utilisées sont issues de fibres recyclées. Cela vaut majoritairement pour la production de papier, mais concerne également certains produits en bois. On distingue dans ce cas deux types de fibres recyclées :

  • les fibres recyclées “post-consommateur”, c’est-à-dire provenant de palettes ou de meubles en bois par exemple ;
  • les fibres recyclées “pré-consommateur”, c’est-à-dire des fibres provenant de chutes industrielles de deuxième transformation ou d’invendus.

Un produit fabriqué en bois peut alors prétendre à la certification FSC recyclé si sa composition contient au moins 70% de fibres “post-consommateur”.

3. FSC mixte : un produit estampillé de ce label contient au moins 70% de fibres FSC 100% ou FSC recyclé ; pour le bois, FSC recyclé “post-consommateur”. Le reste doit contenir au maximum 30% de fibres recyclées type “pré-consommateur” pour le bois, et/ou de fibres “contrôlées”.

Qu’est-ce que le bois contrôlé ?

Suite à une forte demande de produits FSC, supérieure à l’offre disponible, le FSC a dû intégrer des bois non certifiés mais contrôlés (CW pour controlled wood). Ainsi, le bois contrôlé doit répondre à cinq critères de provenance. Il ne doit pas provenir de forêts récoltées illégalement ou bien de forêts contenant des arbres génétiquement modifiés ; ni de forêts en violation de droits traditionnels ou civils ou de forêts dans lesquelles des hautes valeurs de conservation sont menacées ; enfin, le bois contrôlé de doit pas provenir de forêts naturelles transformées pour d’autres usages.