Continuer son activité d’artisan pendant le confinement

Développer mon activité, Guide artisan

Date de mise à jour : 04/11/2020

Le président l’a annoncé : reconfinement pour toute la France ! Mais qu’en est-il de l’activité artisanale ? Voici un résumé des dernières mesures du gouvernement qui concernent les artisans français :

  • Vous pouvez demander une avance de trésorerie auprès de votre banque jusqu’au 30 juin 2021. Ce prêt pourra représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019. De plus, vous pourrez choisir d’amortir ce prêt sur une durée de 5 ans maximum.
  • Obtenez des reports d’échéances de vos prêts professionnels ! Les banques vont reporter jusqu’à six mois les mensualités de crédit pour les entreprises. Elles se sont aussi engagées à supprimer les pénalités et les coûts additionnels de reports d’échéances et de crédits professionnels.
  • BPI France garantit votre banque à hauteur de 90% pour tous nouveaux financements complémentaires au prêt garantit par l’État de 2 à 6 ans.

Pensez aussi au prêt de main d’œuvre ! Si votre entreprise manque d’activité, vous pouvez demander un prêt de main d’œuvre à but non lucratif. Tout d’abord, il faut signer un avenant au contrat de travail concernant le salarié objet du prêt. Ensuite, il faut conclure une convention de prêt de main-d’œuvre avec l’entreprise partenaire.

Toutes ces informations et plus encore se trouvent sur le site de la capeb.

LILM peut vous aider : gagnez plus de clients et développez votre activité pour traverser la crise grâce au digital.

La période de distanciation sociale et de confinement nous pousse à adapter nos modes de travail. Les restrictions de circulation et de transport ont pu freiner certains projets en cours ; sans contact physique avec la clientèle, il faut repenser la manière de communiquer. L’activité peut continuer, mais différemment. Voici donc les conseils LILM pour mettre à profit cette période particulière. 

Illustration : Unsplash

Maintenir le contact avec ses clients

Vos clients doivent savoir que vous êtes toujours là, vous pouvez les rassurer en les appelant ou les prévenant par email. Soyez transparent, décrivez l’impact qu’a la crise sur votre activité et les projets en cours avec eux. Faites leur savoir si vous êtes disponible pour organiser des appels en visioconférence pour des séances de conseil d’aménagement ; ou bien si vous êtes disponible pour discuter de futurs gros projets. Montrez leur que vous vous adaptez à la période et que vous n’en êtes pas moins chaleureux malgré la distanciation sociale. Pensez qu’eux aussi ont plus de temps pour se replonger dans des projets mis de côté. 

Avec la crise, on est forcé de repenser le travail à distance.

Certains projets pourront être démarrés à distance. Si c’est nouveau pour vous, ça l’est pour eux également. Mais en les accompagnant de séances en visioconférence, vous devriez pouvoir récolter toutes les informations nécessaires pour travailler sur leurs projets. Concernant le transport de mobilier en temps de crise, renseignez-vous sur l’activité de vos transporteurs habituels ; certains ont gardé des créneaux pour les livraisons habituelles. 

Illustration : Unsplash

Repenser sa stratégie de communication digitale

Vous n’avez pas besoin de nous pour vous dire que vous pourriez profiter de votre disponibilité pour faire ce que vous n’avez jamais le temps de faire le reste de l’année. Remettre à aujourd’hui ce qu’on voulait faire demain, c’est-à-dire l’inverse de la procrastination ! Il est probable que lorsque votre activité bat son plein, quand les commandes s’enchaînent, vous avez moins le temps de prospecter. Vous pourriez alors réfléchir à votre stratégie de communication digitale. 

Illustration : Unsplash

Votre charte graphique a peut-être besoin d’un coup de neuf, votre site d’une actualisation. Si vous manquez de connaissances dans ce domaine, faites-vous accompagner, formez-vous en ligne, intégrez des groupes de discussions pour partager les bonnes pratiques avec d’autres artisans. Si vous n’êtes pas encore inscrits sur LILM, foncez ! Nous ne chômons pas pendant cette période et mettons des actions en place pour nos artisans.  

C’est également le moment de perfectionner votre façon de communiquer sur les réseaux sociaux, de travailler votre image. Là aussi, réservez-vous du temps pour approfondir vos connaissances sur cette façon de communiquer. Internet regorge de ressources accessibles pour apprendre à sortir son épingle du jeu. Si vous aviez dans l’idée d’organiser un concours sur vos réseaux sociaux, vous avez enfin le temps de le faire ! L’astuce LILM : proposez des tutos simples sur vos réseaux sociaux que votre communauté pourra réaliser de leur domicile. C’est une bonne façon de montrer votre expertise et votre ouverture d’esprit. Il sera ainsi plus probable que votre public pense à vous lors d’un futur projet. 


L’ère du digital « forcé » n’est pas une raison pour délaisser la communication classique. Bien que vous ne pouvez vous rendre auprès de vos prospects et clients, vous pourriez plutôt profiter de la période pour entamer des partenariats locaux, à mettre en place dans quelques semaines ou mois. 


Améliorer ses compétences

Si vous avez plus de temps en ce moment, vous pourriez en profiter pour vous perfectionner et vous spécialiser. C’est le moment ou jamais de se former sur de nouvelles techniques, et d’élargir son champ de compétences. À la fin de la crise, ce pourrait être bénéfique pour votre activité, puisque vous proposeriez à votre clientèle des choses en plus que vous ne faisiez pas avant. Encore une fois, explorez YouTube et plus globalement Internet à la recherche de formations en ligne en vidéo. 

Illustration : Unsplash

La crise actuelle permet de réfléchir à une autre façon de consommer. On peut espérer que les mentalités évoluent en faveur de l’artisanat, et surtout de l’artisanat local. Vous-même en tant qu’artisan, vous avez l’occasion de repenser l’acheminement de vos matériaux. Recherchez le local, plongez dans la tendance « slow furniture » !